Chroniques d'Ojamax: Le début de la fin

Épisode 17: Le début de la fin

Baldur était apparut comme un mauvais présage aux yeux de l’UDD. Tout de noir vêtu, l’homme de main de la Streika inspiré la crainte. Greow le fixait avec le regard qu’ont les lions affamés : « celui là je me le fais. » annonça le Jungo au reste du groupe. « Mais c’est qu’il mordrait le matou, vous n’avez pas bien l’air d’avoir saisi l’ampleur du risque que vous venez de prendre. Ici, vous êtes au cœur de la Streika et nous avons eu tout le temps d’étudier les ficelles de l’Urban Rivals. Tous vos combats nous ont été transmis et étudiés par une horde de scientifique. La composition de vos équipes n’a plus aucun secret et nous avons pu préparer votre venue : finis l’inconnu, nous avons trouvé le moyen de connaître à l’avance les capacités de chacun des combattants. »

Yaman niveau 3

L’UDD était tétanisé par les déclarations de Baldur, comment avait-il pu être filmé ? Par quel moyen ? La Streika comptait désormais un soutien de taille : la connaissance. «Je vois à vos têtes que vous semblez perplexes, alors regardez plutôt ça ». Il sortit une tablette de sa poche et la confia à l’UDD. « Voyez par vous-même : Loki, Frigg, Vigrid et Freyr tous vos adversaire ont enclenchés le système d’enregistrement satellite dès qu’ils ont sorti leurs combattants. » La Streika ne faisait pas les choses à moitié et avait encore une fois montrée sa supériorité technologique.  Le Jungo qui n’attendait qu’une chose cria : « Envoie tes combattants que je puisse te réduire à néant. » «Toi tu n’as vraiment peur de rien! Nous allons changer une règle de l’Urban Rivals : afin de garder une dimension stratégique aux combats nous avons choisi de ne plus dévoiler nos combattants à l’avance, nous enverrons le combattant de notre choix un tour sur deux et tu pourras répliquer à ton tour en fonction de ce que tu as vu. Mais j’oubliais, tu ne connais pas le pouvoir que recèle ton équipe. Nous allons pallier à ce petit désavantage, voici les coordonnées des derniers combattants non-identifiés. » Il lui tendit  la tablette et les caractéristiques de ses amis s’affichèrent  à l’écran.

Wendy

Le Jungo se sentait encore plus d’aplomb pour combattre et dans sa tête la victoire ne pouvait pas lui échapper. « A nous deux minou, mais sois-en avisé : vous n’arriverez pas devant le Commandant Asgard. Ah oui, une dernière chose… ». Il regarda les quatre autres membres de l’UDD : « les gardiens de la tour était impatients de vous rencontrer, ils vous ont donc concocté une petite surprise. » Des bras mécaniques munies de pinces  sortirent des parois de l’égout et agrippèrent les membres de l’UDD.  Ces derniers furent conduit en direction du plafond vouté du long couloir et disparurent sous le regard ébahit de Greow. « Qu’est ce que t’as fait de mes potes, ordures ! » « Tu fais bien de t’inquiéter pour eux, ils sont en direction d’un gardien qui les attends de pieds ferme mais toi mon minou tu restes avec moi. » Greow était désemparé et la colère le rendit très mauvais. Il se précipita vers Baldur pour le frapper, mais celui-ci évita le coup sans mal et lui envoya un coup de genou sous le menton. « Je suis l’expert en arts martiaux de la Streika, Kinjo et Lost Hog réunis si tu comprends mieux ainsi, ne t’avise plus de vouloir poser une griffe sur moi, maintenant prend place et montre moi ce que tu as dans le ventre, je te défie dans un combat à mort. »  Le terrain fut recouvert d’une fumée épaisse et Greow n’en menait pas large, il s’attendait à voir un monstre aussi moche que Ghumbo sortant des limbes, mais il n’en fut rien.

La fumée se dispersa et c’est Yaman, un des rastas du clan des Roots, qui fit son apparition. « Tu plaisantes, tu n’as vraiment pas le niveau de l’UDD : tu viens nous affronter et tu n’as rien de mieux à présenter. Wendy se fera une joie de s’occuper de lui. » Wendy était une Jungo magnifique et, bien que renarde, ne laissait pas Greow indifférent quand ils n’étaient que simples animaux au zoo de Clint City. Quand la météorite JNGA XII atterrit dans le zoo, chaque animal s’humanifia et Wendy devint vicieuse, voleuse. Yaman ne tarda pas à en faire les frais, la Jungo lui avait fait les poches sans qu’il s’en aperçoive.  Greow savait que le Roots était bien faible et qu’en confiant quatre pillz à sa belle, elle n’aurait aucune difficulté à vaincre le jeune hippie. Elle fonça sur son adversaire et lui envoya un grand coup de botte dans la face, mais Yaman n’était qu’un appât qui n’avait qu’une seule mission : faire dépenser inutilement de précieux pillz. Baldur était satisfait du résultat : « ce moucheron n’a eut que ce qu’il mérite, j’aurais tant aimé le pulvériser moi-même. Tu n’imagines pas comme je hais les baba cool, c’est pour ça que j’ai décidé de choisir ce clan : pour les mettre au pas. J’ai un fils et ce bon à rien à préférer élever des chèvres dans les montagnes de Poldachie plutôt que de rejoindre la Streika, il n’y a vraiment plus de jeunesse.  Enfin, revenons à nos chèvres, euh à nos moutons je veux dire. » Greow s’était assoupit en plein milieu du combat ce qui énerva son adversaire : « dis le si te barbe, t’en a vraiment rien à faire de ce que je dis mais ce n’est pas possible… » Le lion ouvrit un œil et bailla : « Excuse moi mec mais ta vieille soupe m’intéresse pas, je ne fais pas de social, je suis la pour combattre, pas pour écouter tes conneries. » Le Jungo affichait une fausse décontraction car l’absence de ses amis le pesait. « Finissons ce combat au plus vite, je doit retrouver mes compagnons. Odile en avant. » 

Un peu plus haut dans la tour, Tanaereva se releva, il regarda autour de lui et compris qu’il était seul. L’Ulu Watu se trouvait dans une pièce en forme de cercle ne comportant aucune issue, ni fenêtres, ni portes.  Le fort éclairage artificiel était l’unique source de lumière de la pièce. Il ignorait totalement ce qu’il était advenu de ses amis. Soudain, une trappe au sol s’ouvrit et on entendit le bruit d’une plate forme qui montait à son niveau. Un énorme fauteuil en bois sortit de l’ouverture mais Tanaereva ne pouvait voir le visage de la personne qui  y siégeait car il se présenta dans le mauvais sens. Une fois l’ascension finit le fauteuil entama un demi-tour.  « Tu es Tanaereva le sage de ton clan, je sais tout ce qu’il y a à savoir sur toi. Je suis un des quatre gardiens de la tour, le gardien du premier étage, mon nom est Tuisto. »

L’UDD est divisé, vont-ils resté aussi fort séparément ? Tanaereva a rencontré un des combattants les plus redoutables de Poldachie, sera-t-il à la hauteur ? Greow gagnera t-il son combat ?

Découvrez la suite de ces aventures, lundi prochain sur JeuxOnline.

Tout droit réservé à Ojamax

Précédent
Chroniques d'Ojamax: Le quatuor démoniaque

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Urban Rivals ?

155 aiment, 11 pas.
Note moyenne : (171 évaluations | 9 critiques)
5,8 / 10 - Assez bien

369 joliens y jouent, 519 y ont joué.