Chroniques d'Ojamax: L’homme de la mer

Episode 3: L’homme de la mer



Vryer avait reconnu l’homme qui sortit de l’eau “Ta...Ta...Tanaereva”. Tanaereva se tenait bien face à eux, il avait quitté la ville depuis plus d’un an pour parcourir les océans du monde entier et surtout s’éloigner de l’ambiance moribonde de la ville. Que venait-il faire dans les eaux territoriales de Clint City? Il les fixait froidement, avant de lancer:  “Qui est responsable de cela? Qui a osé retirer la liberté des courants et des vagues?” En apercevant Vryer, il comprit que le “nabot” y était pour quelque chose et s'apprêtait à le “cogner dur” mais Copper voyant ce qui se tramait, s’interposa et lui répliqua “Vryer n’y est pour rien pour une fois, nous avons quitté Clint City à la recherche des responsables de ce désastre. Les Ulu Watu ils ont… ils ont périt ou sont prisonniers de ce mal étrange.” Tanaereva acquiesça et comprit que s’il voulait sauver ses amis, il allait devoir lui aussi rejoindre ces sauveteurs improvisés qui aimaient se nommer l’UDD: l’Union Des Désespérés, une blague de Vryer...
Copper revint sur les événements qui les avaient poussés à traverser la mer de glace, le chef des Ulu Watu proposa son aide, que le Sentinel s’empressa d’accepter: “On a besoin de guerrier valeureux comme toi” lui rétorqua-t-il.


Tanaereva N5
Tanaereva etait plus qu’un surfeur et les rumeurs allaient bon train à son propos: Réincarnation de Poséidon? Dernier habitant de l’île de Pâques? En tout cas quelque chose de mystique se dégageait de lui et non sans raison: il possédait une affinité avec la mer comme personne et cette dernière le lui rendait bien, comme si Tanaereva en était le protecteur.
Le reste de la traversée se passa sans encombre, l’homme de l’océan assurait le ravitaillement en poissons tandis que les autres commençaient à s’habituer au goût ignoble de leurs chairs crues… mais cela leur permettait de tenir.


Ce n’est qu’au bout de neuf jours qu’ils purent voir les montagnes de Poldachie-Golgovine, qui s’élevaient au dessus de la mer, couvertes de leurs blancs manteaux.
La Poldachie est un pays escarpé et froid, où les gens sont habitués à des conditions climatiques rudes, les vallées du pays sont habitées par des paysans pauvres qui contraste avec le faste de la capitale : Neftyanik.


« Voila, nous y sommes!», s’exclama Copper, qui put enfin mettre un pied sur le sable recouvert de neige, « Bah c’est pas gagné » grommela Vryer, « On va quand même pas jouer les alpinistes, en tout cas, ça sera sans moi » ajouta le Gheist qui arracha un sourire à Greow. Le lion se demandait ce qu’ils allaient faire de ce bon-à-rien. « T’inquiète pas petit » lança Clara : « Il te faudrait deux fois plus de temps que nous pour monter là-haut, vu que tu es aussi grand qu’un sac de Pillz !! » « C’est vrai que même ce sale môme de BB Cool G est plus grand que toi» renchérit Copper qui provoqua l’hilarité générale. Tout cela fut de courte durée car l’obscurité ne tarda pas à pointer le bout de son nez. Ils devaient trouver un endroit où passer la nuit au sec, loin de cette glace qui les faisaient frémir toute la nuit et surtout loin de cette neige dans laquelle ils ne pourraient établir de campement. Tanaereva parla : « Il y a une cavité dans la falaise un peu plus loin, je peux le sentir, l’eau y a trouvée refuge, nous le pourrons aussi ». Tout le monde était en admiration devant la spiritualité de l’Ulu Watu qui s’imposait comme un sage dans cette équipe. En effet, une faille dans la roche, à quelques mètres de là, leur servira d’abri pour la nuit.

Clara N2

Greow était agité, comme s’il redoutait quelque chose, il n’avait jamais paru aussi perturbé, l’air de la Poldachie ? Le manque d’alimentation ? Copper voyait bien que le lion jetait toujours un regard derrière lui. La douceur de la grotte leur donnèrent un faux air de réconfort et permis à l’UDD de souffler et de se réchauffer. Greow interpella Copper à l’écart du groupe et lui confia ses doutes : «Cop, écoute mon pote, j’me la joue pas parano là, mais même avec le vent qui souffle dehors, j’ai senti que l’on nous suivait, j’ai pu en compter au moins deux, ils se situaient légèrement au dessus de nous, on ne peux pas se permettre de dormir sur nos deux oreilles ce soir, il va falloir monter des tours de garde. Qui que ce soit, on ne sait pas ce qu’ils veulent alors restons prudents ». Copper était inquiet et Vryer qui les aperçut hurla « Eh vous deux qu’est ce que vous comploter ». Tout le monde se tourna vers eux « je les ai vus, ils préparent quelque chose de pas clair! » accusa le Gheist en les pointant du doigt. Copper entra dans une colère noire « Bon écoute le nabot, tu commences à me gonfler, là c’est pas le moment, on a d’autres ennuis … » « Écoute ton pote, il a raison le nabot ! » Cette voix venait de l’entrée de la grotte! Greow ne s’était pas trompé, on les avaient bien suivis.

Mais qui est cet étrange personnage qui a interpellé nos héros ? Pourquoi les a-t-il prit en chasse ? Nos amis courent-ils un danger ?

Vous trouverez la réponse à ces questions lundi prochain sur jeuxonline évidemment.



Tout droit réservé à Ojamax

Précédent
Chroniques d'Ojamax: L'horrible révélation

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Urban Rivals ?

155 aiment, 11 pas.
Note moyenne : (171 évaluations | 9 critiques)
5,8 / 10 - Assez bien

369 joliens y jouent, 519 y ont joué.