Chroniques d'Ojamax: Sérieuse menace

Épisode 15: Sérieuse Menace

Greow et Tanaereva poussèrent au mieux les troncs d’arbre qui obstruaient la route. Le temps pressait car le retard du convoi allait vite paraître suspect et des éclaireurs risquaient d’être envoyés. Aussitôt la voie dégagée, Copper prit le volant de la voiture qui fumait de tous les sens mais qui roulait encore. Le docteur Freyr donnait ses directives, l’UDD n’avait aucune idée de l’endroit où il les menait mais n’avait pas vraiment le choix de le suivre à l’aveugle. Le scientifique les emmena dans un chemin de terre qui débouchait sur un étang. Le lieu était désert, une petite maison au bord du lac attendait Copper et ses compagnons. « Ils vont nous chercher partout sauf ici. C’est une maison que la Streika met à disposition de ses invités de marque quand ils descendent dans la région. Cachons le véhicule dans le garage. »

Le Sentinel se gara et referma la porte derrière lui. L’UDD prit place dans le salon tandis que le locataire des lieux se servait un verre. « Je savais que notre rencontre était imminente mais je ne pensais pas que vous me tomberiez dessus de la sorte... » « Eh ouais papy ! N’oublie pas d’où on vient : de Clint City ! On a les nerfs ! » rétorqua sèchement le Jungo. « Faites en sorte de ne plus m’interrompre ! Surtout pour sortir de telles inepties. Sachez tout d’abord que ce n’est pas vous qui m’avais trouvé mais c’est moi qui vous ai mit sur ma route. Vigrid était un de mes amis, son… son sacrifice ne doit pas rester vain. Je sais ce que vous pensez de moi, vous savez que c’est moi qui était l’instigateur du raid sur Clint City. On m’a demandé de créer deux prototypes d’une arme que je n’avais pas développée, mais je n’avais aucune idée de son utilité. La technologie utilisée avait un siècle d’avance, seul un génie avait put concevoir ces plans. » « Attendez vous êtes entrain de nous dire quoi, que vous n’avez pas fait exprès de vouloir nous réduire à néant » Questionna Clara sur un ton ironique. « Non ! Non ! Ce que je veux dire c’est que l’Urban Rivals n’est pas une invention d’Asgard, il y a quelqu’un d’autre qui tire les rênes. »

Stupéfaction générale dans la pièce, l’UDD s’attendait à tout avant de venir ici mais surement pas à ça. Vryer s’approcha de son confrère et d’un ton  grave, le visage défait  s’exprima : « Qui donc ? Qui en veut à Clint City ? » Le docteur fit signe de la tête qu’il n’en avait aucune idée. « La Streika n’est qu’un pion que cet inconnu avance et quel meilleur choix que l’armée de Poldachie, ennemi de toujours de La Junta ? Quand le projet Urban Rivals m’est arrivé aux oreilles, on m’a confié quatre combattants mais je ne savais que faire de ce don.  Seul une poignée de membre de la Streika se sont vu remettre des cartes ce qui m’a amené à me poser certaines question. Qui possède le restant des cartes ? Tant de questions sans réponses, Asgard a mené la Poldachie à sa perte. Je vais vous faire don des cartes que j’ai reçu. » Le Docteur Freyr sortit les représentations sur lesquels on pouvait apercevoir des têtes bien connues à Clint City : des Nightmare. Copper fit signe à Vryer qui n’avait pas encore étoffé son équipe de prendre les cartes, mais quand celui-ci posa sa main dessus, il fut projeté à l’autre bout de la pièce.  Le bras de Freyr était entouré d’une énergie qui le relie à ses cartes. « C’est tout à fait exceptionnelle ! » s’écria le scientifique de la Streika. « Les cartes sont lié à leur propriétaire, une fois attribué elles ne peuvent plus être distribué, sauf si le possesseur perd la vie. » Il se frotta le menton et se mit à penser avant de s’adresser au Sentinel : « Copper j’ai fait des erreurs et je vais vous demander une faveur : sauvez vos amis, et aidez moi à protéger mes concitoyens de Poldachie. Les plans de la tour de glace se trouvent dans ma sacoche dans la voiture. Vous y trouverez des indications pour pénétrer dans la tour sans être vu, une fois à l’intérieur vous ne pourrez pas éviter les gardes, vous devrez vous débrouiller. Vryer je vous défie dans un combat à mort. » Le Gheist, qui se remettait à peine de la décharge qu’il avait reçu, faillit tomber à la renverse. « Ne vous inquiétez pas ça vas bien se passer.»  déclara Freyr.

« Vous n’avez pas le droit… » hurla Copper, « Laisse, il sait ce qu’il fait, il viendra un jour où nous aussi nous devrons prendre la décision de changer de chemin pour laisser la voie de la vie suivre son cours.» dit Tanaereva qui lui coupa la parole. Vryer face à Freyr un combat de cerveau mais le Poldache n’opposa aucune résistance face à Lilith, Meyen et Dr Saw. Freyr n’avait utilisé aucun de ses pillz et avait encaissé onze points de dégâts. « Vryer je sais que vous prendrais bien soin des Nightmare que je vous confie, il ne me reste plus qu’à vous dire adieu, ne trainons pas en sentiments inutiles. Adieu. » Il ferma les yeux et Erika lui porta le coup de grâce. Le corps de Freyr disparu dans le néant, tandis que les pouvoir et bonus des huit combattants se révéla aux yeux de tous. L’UDD ne s’éternisa pas dans la demeure de la Streika, ils montèrent tous dans la voiture. Une fois installés, ils ouvrirent la porte du garage avec la clé à distance. Un projecteur venant du ciel se braqua sur eux. C’était Guiks avec son escadron héliporté : « Rendez Vous ! » Hurlait les enceintes sur les véhicules militaires. Copper appuya sur la pédale d’accélération et passa la première.  Il filait à vive allure sur les routes escarpées de la région de Sofitia. Les hélicoptères ne les lâchaient pas, il fallait qu’il trouve une échappatoire. La voiture de l’UDD avalait les kilomètres, mais aucune solution ne se présentait. Le moteur était sur le point de lâcher après sa rencontre avec des troncs d’arbres. Le bruit du vent sur la tôle, les pneus qui crissent à chaque virage et le virage de trop : la voiture quitta la route, traversa une barrière de roseaux et fini sa course dans un lac. Les hélicoptères tournèrent au dessus de l’étendue d’eau pendant plusieurs longue minutes, avant de chercher un endroit ou se poser. Personne n’était encore sorti de l’eau.

Nos amis ont-ils périt suite à l’accident ? Y-a-t-il une chance pour qu’au moins certains d’entre eux aient survécu ? La Streika a-t’elle atteint son but ?

Vous connaitrez les réponses à ses questions dans le seizième épisode des aventures de l’UDD, en espérant que vous continuiez à être fidèle. 

Tout droit réservé à Ojamax

Précédent
Chroniques d'Ojamax: La Tour de Glace

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Urban Rivals ?

155 aiment, 11 pas.
Note moyenne : (171 évaluations | 9 critiques)
5,8 / 10 - Assez bien

369 joliens y jouent, 519 y ont joué.